Asraï...
DSC08741

C’est elle… douce fée blanche et dorée au regard étonnamment vide et si sombre…

et qui se retrouve prisonnière dans une cage dorée:

DSC08970

Laissez-moi vous conter son histoire et retournons ensemble à l’époque d’Edora et de sa communauté elfique. En ces temps anciens, les bois meusiens étaient peuplés de fées, d’elfes et d’êtres malveillants appelés les crochus.

Les elfes, dont faisaient partie Tara, Aaron, Arwen, Edora et Ethan, habitaient une petite clairière ombragée au milieu de laquelle s’écoulait paisiblement un ruisseau appelé le Loison. Comme toutes les autres créatures féériques, ils maîtrisaient parfaitement l’art de se rendre invisibles aux yeux des Hommes. Ces derniers pouvaient passer à côté sans même soupçonner leur présence. Ils étaient bien trop rationnels pour croire un tant soit peu à l’existence de créatures enchantées. Seuls les enfants humains avaient conscience de ces petites vies qui peuplaient les forêts. Leurs âmes et leurs cœurs purs leur laissaient ainsi parfois apercevoir un elfe ou une fée au détour d’un sentier. L’enfant avait alors beau tirer sur les pans de son père ou de sa mère afin d’attirer leur attention, ces derniers demeuraient obstinément sourds et aveugles. Avec l’âge, ces visions enchantées finissaient par se transformer en souvenirs puis en rêves dans l’esprit de l’enfant adhérant peu à peu aux croyances cartésiennes de ses pairs.

Et puis l’Homme a continué à développer son savoir, a créé toujours plus de machines, bâtissant son avenir sur sa foi dans le progrès et les sciences. La nature est alors passée du statut de mère nourricière source de vie à l’état de simple lieu de vie, de décor que l'on ne protège plus, que l'on ne respecte plus… Le petit peuple des bois a bien tenté de maintenir l’étincelle de magie, la petite dose de féérie qui rend la vie pétillante et douce à la fois… mais leurs efforts ont été définitivement anéantis quand les Hommes ont déclenché les grandes guerres… A quoi bon résister et essayer de sauver cette étincelle pour des Hommes qui, après avoir dangereusement nuit à l’équilibre naturel, en venaient à présent à s’entretuer? Le peuple féérique a délibérément décidé de s’éteindre et d'abandonner ces Hommes qu'ils ne comprenaient plus….

Des heures très sombres se sont alors succédées. Cela a duré presque 100 ans...

DSC08957

A suivre...