Nous sommes tous accablés par nos soucis divers, submergés de travail, emportés par une vie parfois difficile et qui file à 200km/h… nous en oublions de rêver. A quoi cela sert de rêver? On ne doit pas rêver, le monde n'est pas un rêve...

Engoncés dans nos certitudes d’adultes, nous savons que les sorcières  n’existent pas…. Je ne parle pas des sorcières que l’on rencontre malheureusement parfois… vilaines, médisantes et malfaisantes… là n’est pas le sujet.  Je pense à ces sorcières qui peuplaient les contes de notre enfance, qui nous faisaient frissonner d’effroi et nous enfoncer sous la couette par crainte d’affronter l’obscurité de notre chambre…  Et  bien adultes que nous sommes, nous n'y croyons pas et nous nous trompons encore une fois ! Ecoutons donc nos enfants qui nous disent en avoir vu au détour d’un chemin forestier, se cacher derrière un arbre, filer comme le vent sur leurs balais et ricaner en passant devant les fenêtres à la tombée de la nuit…. Ecoutons cette petite voie enfouie au plus profond de notre chair et retrouvons pour un temps notre âme d’enfant ! Voici l'histoire de Giselle...

Giselle est une sorcière de notre époque.

sorcière 5

Elle est née il y a 99 ans mais n’est qu’une très jeune sorcière et ne maîtrise pas encore très bien ses pouvoirs qui ne se sont d’ailleurs pas tous révélés à ce jour. 

sorcière 3

Elle a passé son enfance à jouer dans le grenier d’une vieille maison lorraine de la Meuse en compagnie de ses Tantines, deux vieilles sorcières revêches qui elles, passent leur temps à jouer de mauvais tours à la famille qui vit sous leur grenier.

Oh, ces tours ne sont pas bien méchants, ce sont plutôt des mauvaises farces en réalité…

Ainsi, le jeu préféré de Griselda, l’aînée, est de cacher les clés et les outils de Papa B,  l’homme de la famille. Il faut l’entendre grommeler entre ses dents  alors qu’elle enfonce les clés de la maison… au fond du panier de linge sale :  «Pfff, ces hommes…ils sont toujours en train de demander à leurs femmes où sont leurs affaires, et bien il n’aura qu’à bien  les chercher ses clés celui-là, hé hé hé ! ». Elle en fait autant avec les outils… et le pauvre Papa B dépense temps et énergie à essayer de remettre la main dessus chaque week-end… Quelle chipie quand-même ! 

Tabatah la deuxième sorcière n’est pas en reste ! Son plaisir ? Mettre le bazard dans la chambre de la petite Célia pendant que la mignonette dort sagement ! Non mais ! Quand la maman, les yeux encore mi-clos,  vient doucement réveiller sa petite puce le lendemain matin, elle trébuche à cause de bébés couchés par terre par ici, s’écrase la plante des pieds sur des légos par-là,  ou se cogne la grosse douille contre la chaise de bureau qui a été malicieusement déplacée devant la fenêtre ! Et la pauvre Maman de grogner, de gémir et de pester !!!  Et Tabatah de rire, de rire et de rire à s’en tordre les boyaux !!! Et Maman qui croit que c'est Célia qui a joué dans le noir avant de s'endormir, rhoooooo, quelles pestes ces sorcières!

Oh, la liste de leurs vilains tours serait bien trop longue à écrire ici tant ils sont nombreux ! Allez, un petit dernier pour vous montrer combien elles sont pénibles: Griselda a dernièrement traficoté, trifouillé, tricoté dans le moteur de la voiture de Maman pendant la nuit: au matin impossible de démarrer la dite voiture... en pleine campagne, dans un trou perdu de Meuse.... pas cool cette Griselda!

Ah si Maman savait cela, elle irait bien vite lui tordre le cou dans son grenier!

Giselle, elle, n’est pas comme ses Tantines.

sorcière 2

Sa nature est plutôt généreuse et… bienfaisante, au grand damne de ses Tantines qui espèrent lui confier bientôt la relève. Elle adore la mode et s’amuse à se créer des vêtements dans ce style steampunk qu’elle affectionne, mais elle y ajoute des notes très vives et colorées, à son image. Elle a même tendance à être gaie et positive... quelle honte pour une sorcière!

Ses Tantes se sont d'abord inquiétées, elles ont même fait venir le grand sorcier Maléfik un matin d'avril afin qu'il osculte la petite Giselle.

(A cette occasion, la fée Chrysalide a du former toute une troupe de petites fées afin de lutter contre les maléfices qu'avait semés le sorcier sur son passage, vous vous souvenez?).

Maléfik n'a rien détecté d'anormal chez Giselle et les Tantines se sont rassurées en se disant que cette gentillesse (beurk) allait passer avec l'âge. Mais voilà, Giselle est et reste douce et aimable (quelle horreur!)...

Elle devient cependant de plus en plus sombre au fur et à mesure que la date de son 100ème anniversaire approche. C’est en effet à cet âge qu’une sorcière devient adulte et doit commettre son premier méfait. C’est un rite chez les sorcières, une intronisation en quelque sorte, or elle ne VEUT pas être méchante.

Cette famille qui vit en-dessous, elle  a appris à la connaître à force de l’observer. Elle a un faible pour la petite Célia, la petite fille si coquine et espiègle, qui sait si bien se faire pardonner ses bêtises en lançant ses petits bras autour du cou de Maman et en lui faisant un énorme bisou sur la joue.

Elle adore regarder Coline rire, danser et chanter… 

Elle écoute attentivement Clara qui apprend à écrire et à lire à ses bébés-élèves, et elle s’entraine en même temps qu’eux. Elle réussit d’ailleurs à lire une phrase entière à présent !

Elle s’amuse de l’agitation, de l’excitation qui règne souvent dans la maison. Elle frissonne quand l’ambiance tourne à l’orage et que les pleurs se font entendre… Cette famille, elle l’aime et ne veut pas lui faire de mal… Au contraire, elle rêve de pouvoir faire le bien autour d’elle.

Chaque soir, au crépuscule, devant cette boule de cristal que ses Tantines prétendent être si puissante, elle fait le vœu de devenir une fée… Mais le temps passe et rien ne se passe…

Et puis un matin, elle a entendu de la musique monter vers son grenier et elle s'est mise à écouter les paroles.

Un conte musical apparemment, racontant l'histoire d'une petite fille toute seule dans sa chambre noire et qui se laisse emporter dans les pages de son livre d'images.

Elle est belle cette histoire, Giselle écoute et apprend la vie des lapins bleus qui deviennent rouges quand ils attrapent un rhume, entend le grand oiseau au chant si envoutant, se met à danser avec l’autruche et….

mais, c’est son histoire ?!!!

sorcière 12

L’histoire d’une sorcière qui ne veut pas être méchante, qui rêve de gentillesse, d’amour et de Prince charmant…et alors que Coline tourne les pages de son livre tout en écoutant la mélodie du conte, Giselle s’assoit dans son grenier et regarde intensément sa boule de cristal…

Elle se concentre, se concentre encore et encore… et elle fait un vœu, toujours ce même vœu…

sorcière 7

Les chansons défilent et avec elles les baleines de parapluie, A440 l’extra-terrestre musicien,

- « Je ne veux pas être une sorcière »-,

 le petit caillou et la petite fleur tristes

- « Je ne veux pas être une sorcière »-,

coq, âne, loup et grand-mère,

- « Je ne veux pas être une sorcière »-,

 raton-laveur qui rêve de vie en CouLeuR… 

« Je ne veux pas être une sorcière, je veux être une fée… »

Les Tantines ont entendu, elles ont senti cette douce brise chaude se lever… alors elles ont couru vers Giselle… trop tard !

La magie opère… et sous leurs yeux horrifiés, Giselle se transforme...

en fée

fée1

Depuis ce jour, elle fait le bonheur de tout ceux qu'elle approche.

J'ai eu la chance de l'apercevoir un jour, un court, un très court instant dans mon jardin,

fée jardin 4

un instant FEERIQUE!

fée jardin 2

 

Voilà, c'est mon histoire de Giselle, la sorcière qui ne voulait pas être méchante...

Je n'avais pas pensé au conte musical de Philippe Chatel quand j'ai modelé ma sorcière, ni quand j'ai commencé à écrire son histoire... et puis l'analogie m'a "sauté à la figure" et la fin de l'histoire s'est écrite toute seule! En recherchant les titres des chansons sur la toile (d'araignée bien sûr ;) ), j'ai découvert qu'un film d'animation va sortir au cinéma ce mercredi 19 octobre et je vous laisse deviner le sujet: l'histoire d'Emilie Jolie, "une petite fille aux yeux bleus, aux cheveux blonds et aux pommettes roses… Demain, c’est la rentrée dans sa nouvelle école et Emilie s’inquiète. Pourra-t-elle se faire des amis ? Et surtout, son papa, pourra-t-il l’accompagner pour cette première journée ? Retrouvant dans les cartons du récent déménagement un livre qu’elle-même lisait petite, la mère d’Emilie lui propose de le regarder pour se changer les idées… Ce livre raconte l’histoire d’un petit lapin bleu prénommé Gilbert qui, par excès de gourmandise, se fait enlever par une horrible sorcière. Emilie s’endort en lisant. Mais pendant ce temps l’histoire continue et prend vie…" (Synopsis d'Allo Ciné). Juré, craché, je n'étais pas au courant! C'est une coïncidence étonnante non?!!! Magique?....

Quoi qu'il en soit, j'espère que l'histoire de ma petite sorcière Giselle aura su vous faire rêver un peu

et retrouver votre âme d'enfant...



57967432_p Je vous souhaite un bon week-end et vous dis à bientôt!